• hello@greensocialbiz.org

Plaidoyer

Nous sommes entrés dans l’ère de la rareté. Toujours plus nombreux sur une seule planète, nous avons à nous nourrir, nous loger, nous déplacer au quotidien tout en économisant nos ressources. La prospérité actuelle des pays développés ne saurait masquer les défis et les priorités d’action pour les décennies à venir : comment répondre aux besoins de tous, comment faire mieux avec moins, comment gérer urgemment le long terme?

Nous pensons que le succès de la transition écologique repose sur l’émergence d’un nouveau type d’entreprises audacieuses et innovantes, qui mettent l’efficacité économique au service de l’intérêt général. Cette nouvelle façon d’entreprendre, c’est précisément ce que les acteurs de l’économie sociale et solidaire[1] (ESS) ont expérimenté depuis plus deux cents ans. L’ESS représente aujourd’hui plus de 10 % des emplois et du PIB en France. Elle est présente dans tous les secteurs et rassemble à la fois de nombreuses petites structures et des majeures, comme Biocoop, le Crédit Coopératif ou le GROUPE SOS.

Le bon sens voudrait que nous soyons les architectes et acteurs de nos propres organisations, adaptées au temps présent et futur, et non leurs esclaves ou leurs bourreaux. Ce bon sens a toutes les chances de rencontrer de réelles opportunités sociales et économiques : les besoins à satisfaire et les défis à résoudre sont immenses.

Nous estimons à plus de 500 000 le nombre d’emplois qui peuvent être créés en France, que ce soit dans l’agriculture agro-écologique, dans le logement et la rénovation, dans le secteur de l’économie des ressources. Aujourd’hui déjà, certaines organisations pionnières ouvrent  la voie d’un entreprenariat qui préserve le capital naturel et social, et qui s’appuie sur un modèle économique pérenne.  Nous citoyens, épargnants, entrepreneurs, consommateurs et acteurs de l’économie sociale et solidaire, avons tous la possibilité de choisir notre monde et celui des générations futures en agissant avec elles.

Ensemble, et avec toutes les forces vives, nous souhaitons réussir un nouveau défi : accompagner l’émergence d’une nouvelle vague d’entreprises sociales écologiques, qui sauront répondre aux besoins fondamentaux du plus grand nombre.

Il est possible d’agir chaque jour par ses achats, ses habitudes de vie, l’usage de son épargne et de son temps. L’ensemble de ces choix du quotidien permettra de forger les entreprises sociales écologiques de demain – un nouvel univers de travail capable d’offrir des bénéfices au plus grand nombre.

Le passage à l’acte, le changement de comportement effectif, voici le vrai défi. Certains sont aujourd’hui déjà à la fois convaincus et agissants, d’autres plus passifs : face à l’urgence de la transition, nous n’avons plus le loisir d’attendre. Sur notre planète « sous tension », ce sont tous nos actes, dès à présent, qui pourront nous emmener sur la seule route viable pour demain, éco-logique et solidaire.

Dès lors que je sais, je peux, et si je peux, je dois.


Lire le plaidoyer Green Social Business ici

#greensocialbiz


[1] Le concept d’économie sociale et solidaire désigne un ensemble d’entreprises organisées sous forme de coopératives, mutuelles, associations, ou fondations, dont le fonctionnement interne et les activités sont fondés sur un principe de solidarité et d’utilité sociale.

Ces entreprises adoptent des modes de gestion démocratiques et participatifs. Elles encadrent strictement l’utilisation des bénéfices qu’elles réalisent : le profit individuel est proscrit et les résultats sont réinvestis. (https://www.economie.gouv.fr/cedef/economie-sociale-et-solidaire)

Conférence du 26 octobre 2017 pour le lancement du livre Choisir son monde.